chauffeur vtc

Le guide complet pour devenir chauffeur VTC

Scheyma Revolys 5 juillet, 2021

Envie de devenir chauffeur VTC ? Avec plus de 30 000 chauffeurs en France, le métier de chauffeur-entrepreneur est en plein expansion. De la formation VTC jusqu’au lancement de votre activité, voici toutes les étapes pour devenir chauffeur privé. On vous explique le métier, pourquoi devenir chauffeur VTC et surtout comment.

Qu’est-ce qu’un VTC ? 

chauffeur vtc

Un VTC est un Véhicule de Transport avec Chauffeur (ou Véhicule de Tourisme avec Chauffeur). C’est un service de transport de personnes en voiture sur réservation uniquement. Il transporte donc les personnes d’un point A à un point B, avec un itinéraire préalablement défini. Le client choisit le lieu, la date et l’heure de sa réservation.

Il existe également un service forfaitaire de mise à disposition d’un véhicule avec chauffeur pour une durée déterminée par le client. Le chauffeur est à l’entière disposition de son client tout au long de la prestation qui peut durer une heure ou plusieurs jours.

Pourquoi devenir chauffeur VTC ?

Le marché du transport de personnes est en pleine expansion, chaque année c’est tant le nombre de chauffeurs VTC que celui de clients qui augmente. De plus, les démarches pour devenir chauffeur VTC se sont simplifiées.

Une réorientation professionnelle, un complément de revenu, ou tout simplement l’envie de devenir indépendant, peuvent être les principales raisons qui peuvent donner envie de devenir VTC. L’un des points forts du métier est l’indépendance. Ce qui offre plusieurs avantages tels que le choix des horaires et des dates de congés, le choix de la voiture, la possibilité de travailler pour les applications et/ou sa clientèle privée, être son propre patron, etc.

Devenir chauffeur VTC s’avère moins coûteux que devenir taxi. Pour connaitre les différences entre VTC et taxi.

Qualité d’un chauffeur VTC 

En contact permanent avec sa clientèle, le chauffeur VTC doit faire preuve de bienveillance, de discrétion et d’une apparence soignée. 

En permanence les yeux rivés sur la route, il doit faire preuve de concentration pour la sécurité de tous, mais il doit également savoir échanger avec un client lors des différentes discussions qu’il peut avoir avec ses clients. Dans ce métier, la satisfaction de la clientèle est la priorité !

Comment obtenir la carte VTC ?

La carte professionnelle VTC sécurisée et valide est obligatoire pour exercer son activité de VTC au risque d’encourir une amende de 1 500 € et de se voir interdire d’exercer ce métier et de s’inscrire aux examens VTC. Elle doit être visible et mise en évidence sur le pare-brise lorsque le chauffeur privé exerce. Sa durée de validité est de 5 ans renouvelable.

Les informations qui figurent sur la carte VTC sont les suivantes : le nom et prénom, la photo du conducteur, le numéro de la carte ainsi que sa date de fin de validité et son QR code.

Sa demande se fait à la préfecture de votre département. Le tarif de la carte VTC est de 62,09 € TTC en incluant les frais d’envoi (57,60 € TTC de frais de production de l’Imprimerie Nationale + frais d’envoi postal au tarif 2021 de 4,49 €).

Pour obtenir la carte professionnelle VTC, il faut  :

  • Un  permis B en cours de validité et non-probatoire : depuis plus de 3 ans, ou de plus de 2 ans si conduite accompagnée, ou avec un stage accéléré entre 6 et 12 mois après l’obtention du permis. Seuls les permis européens sont acceptés, mais il est possible de faire une demande d’équivalence sur le site de l’ANTS.
  • Une attestation d’aptitude physique (suite à une visite médicale auprès d’un médecin agréé)
  • Un casier judiciaire B 2 non entaché. Pour toute demande de vérification de votre casier judiciaire B 2 pour obtenir la carte VTC.
  • Réussir l’examen VTC (détaillé ci-dessous) OU avoir une expérience de chauffeur professionnel de transport de personnes, d’au moins 1 an au cours des 10 dernières années en demandant l’équivalence auprès de votre Préfecture régionale.

La formation VTC

Pour augmenter vos chances de réussite à l’examen VTC, si vous vous situez en Ile-De-France, vous pouvez faire une formation VTC à Cergy (95). Cette formation intensive est disponible dans nos centres de formation VTC Revolys en 2 semaines en cours du jour ou en cours du soir. 

Vous pouvez également réaliser une formation VTC en ligne. Cette formation VTC à distance, réalisable de n’importe où, propose des cours en direct et permet de pouvoir poser ses questions aux formateurs et échanger avec les autres participants. Pas de déplacement à prévoir pour participer à la formation VTC en ligne, vous n’avez besoin que d’un ordinateur, d’une tablette ou d’un smartphone avec un accès à Internet.

Nos formations chauffeurs VTC se déroulent en 2 semaines.

  • La première semaine est dédiée à l’apprentissage des connaissances, explications détaillées des points-clés.
  • Durant la seconde semaine de formation, vous vous exercerez avec des examens blancs, des exercices d’approfondissement et une préparation intensive à l’examen VTC théorique.

La formation VTC permet d’apprendre le service client et la courtoisie, ainsi que la sécurité, à travers des exercices d’entraînement corrigés, la répétition des questions les plus fréquentes, et des astuces pour éviter les pièges le jour de l’examen VTC.

Vous êtes intéressé par cette formation ? Prenez RDV avec notre conseillère !

Formation continue VTC : renouvellement de carte VTC 

Le renouvellement de la carte VTC doit obligatoirement se faire tous les 5 ans, à partir de la date de délivrance, à l’aide de la formation continue VTC. Ce stage de remise à niveau et de maintien des connaissances des chauffeurs VTC de 14 heures permet de connaître les changements de réglementation, les évolutions du métier, de partager vos retours sur votre expérience et d’apprendre d’autres chauffeurs et de nos formateurs. Vous pourrez aussi découvrir les bons plans VTC du moment.

Si vous n’avez pas suivi une formation continue VTC, et que la date maximum des 5 ans est dépassée, vous devrez alors repasser l’examen VTC.

Formation TPMR : activité complémentaire de VTC

Pour toute mission impliquant le transport de personnes à mobilité réduite, vous devez passer en complément une formation TPMR. Cette certification vous permettra d‘élargir votre clientèle. Comprenant un module de secourisme, cette formation vous permettra d’acquérir le SST (sauveteur secouriste du travail).  

L’attestation de formation TPMR vous permet de transporter des personnes en situation de handicap, des personnes âgées, dépendantes, ayant une mobilité réduite dans des véhicules spécialisés.

Financer sa formation VTC 

La formation VTC peut être financée par votre CPF (compte personnel de formation). Si vous n’avez pas créé votre compte CPF, il faudra vous munir de votre numéro de sécurité sociale et vous rendre sur le site Mon compte formation.

Nos différentes formules de formations VTC sont prises en charge par votre CPF.

La formation VTC gratuite n’existe pas, cependant vous n’aurez rien a débourser si vous possédez un solde de CPF suffisant.

Toutefois, si votre solde CPF est insuffisant, des solutions de financements existent (Complément Pôle emploi, étalement de règlement sans frais…)

L’examen VTC

L’examen VTC, organisé par la Chambre des Métiers de l’Artisanat (CMA), se déroule en 2 parties : théorique et pratique, auxquelles il faut obtenir une moyenne d’au moins 12/20.

L’examen théorique VTC comporte 5 matières (communes à la profession de taxi) et 2 spécialisées VTC sous forme de QCM (questions à choix multiples) et de QRC (questions à réponses courtes). Chaque épreuve dure 20 à 45 minutes. Pour en savoir plus sur l’examen VTC, découvrez notre article dédié.

Les épreuves communes à la profession de taxi :

EpreuvesCoefficientNote éliminatoire
Réglementation du transport public particulier de personnes36/20
Gestion26/20
Sécurité routière36/20
Capacité d’expression et de compréhension en langue française26/20
Capacité d’expression et de compréhension en langue anglaise14/20

Les épreuves spécifiques à la profession de VTC :

EpreuvesCoefficientNote éliminatoire
Développement commercial et gestion propres à l’activité de VTC36/20
Réglementation nationale spécifique de l’activité de VTC36/20

L’examen pratique VTC est un examen de conduite avec un jury de la CMA simulant une situation avec des clients. Un véhicule double-commande est nécessaire pour réaliser cette épreuve. Revolys propose aux futurs chauffeurs privés une formation VTC avec le véhicule VTC double-commande inclus pour l’examen.

L’examen pratique VTC inclus :

Compétences évaluéesPoints
Préparation et la réalisation du parcours3
Sécurité et souplesse de la conduite et respect du code de la route10
Qualité de la prise en charge et de la relation client et capacité à apporter des informations à caractère touristique5
Facturation 2

Créer sa société de VTC

Une fois que vous avez réussi l’examen et obtenu votre carte VTC, vous pouvez choisir d’être VTC salarié pour une entreprise de chauffeur privé ou bien être chauffeur indépendant. Si vous choisissez la deuxième option, vous devez créer votre entreprise de VTC pour pouvoir facturer vos futurs clients.

Avant tout lancement d’entreprise ou création de projet, il est recommandé de faire un business plan afin d’évaluer la viabilité et la rentabilité de votre projet. À savoir ; une étude de marché, connaître la réglementation, analyser ses besoins et ses prévisions financières telles qu’un prêt bancaire (notamment concernant le véhicule VTC), faire le choix du statut juridique de votre entreprise, ainsi que du régime fiscal et social approprié. 

Le choix du statut juridique de votre entreprise VTC est une décision non-négligeable n’hésitez pas à vous rapprocher d’un expert-comptable pour vous accompagner. Vous avez le choix entre : la SASU, l’entreprise individuelle (statut auto-entrepreneur) et l’EURL.

L’activité VTC en SASU

Selon Uber, la plupart des chauffeurs VTC choisissent le statut de la SASU. La SASU VTC à l’avantage d’être souple dans son fonctionnement et permet au chauffeur privé de bénéficier des avantages suivants :

  • La responsabilité civile : patrimoine personnel et celui du conjoint protégé.
  • Déduction des charges : récupération de la TVA sur ses dépenses liées à l’activité (essence, véhicule, etc).
  • Bénéficier d’une couverture maladie et d’une meilleure retraite
  • Pas de plafonnement du chiffre d’affaires (contrairement à l’auto-entreprise).

L’activité VTC en entreprise individuelle (auto-entrepreneur)

Ce statut juridique simplifié est pratique pour démarrer son activité VTC rapidement et à moindre coût. Les démarches de création et la gestion de l’auto-entreprise sont simplifiées. Il peut être pragmatique pour exercer ce métier en complément de revenus.

Cependant, les auto-entrepreneurs ont un plafond de chiffre d’affaires défini par la loi à ne pas dépasser qui est de 34 400 € en 2021 selon Portail auto-entrepreneurs. En tant que chauffeur VTC, ce chiffre peut rapidement être dépassé.

Avec ce statut, il n’est pas possible de déduire ses charges, et son patrimoine professionnel et personnel sont juridiquement confondus. Malgré le fait que la création de l’auto-entreprise est facile, cela peut devenir financièrement désavantageux

L’activité VTC en EURL

Si vous préférez payer moins de charges sociales sur les rémunérations du dirigeant que sur une SASU, vous pouvez envisager l’EURL. 

Contrairement à la SASU VTC, le statut juridique d’une EURL VTC propose une moins bonne couverture sociale et moins de droits à la retraite, mais une rémunération plus importante.

Une fois que vous avez choisi votre statut juridique, pour donner naissance à votre entreprise, il faudra réaliser les démarches d’immatriculation au répertoire des métiers et au registre du commerce et des sociétés qui permettent d’obtenir un numéro SIRET et un numéro de TVA intracommunautaire. Il faut ensuite faire les démarches d’immatriculation au registre des VTC.

Il est crucial de souscrire à un contrat d’assurance couvrant l’activité.

Votre accompagnement Revolys

Revolys accompagne les personnes en formation chauffeur VTC dans notre centre de formation VTC dans la création de votre société de chauffeur entrepreneur. Nous sommes en partenariat avec des experts-comptables qui vous expliqueront les pièges à éviter au démarrage de votre activité et les erreurs les plus communes des chauffeurs au lancement de leur entreprise. 

Nous avons également négocié auprès de plusieurs assureurs, loueurs et vendeurs de voitures VTC pour que puissiez profiter de la puissance du réseau Revolys et de ses partenaires.

S’équiper d’une voiture VTC

Une fois la carte chauffeur VTC en poche et votre entreprise lancée, il est nécessaire de s’équiper d’un véhicule VTC adapté aux exigences du transport de personnes qu’il est possible de louer ou acheter : 

  • Avoir entre 4 et 9 places (chauffeur compris).
  • Avoir moins de 6 ans (sauf voiture de collection).
  • Posséder au moins 4 portes.
  • Mesurer au moins 4,50 m x 1,70 m.
  • Avoir une puissance nette du moteur d’au moins 84 kW, soit 115 chevaux.

Ces conditions ne s’appliquent pas aux véhicules hybrides et électriques.

Le chauffeur VTC doit obligatoirement  avoir une assurance civile professionnelle au risque d’encourir une amende pouvant aller  jusqu’à 3 750 €. 

Les voitures VTC sont des véhicules assez luxueux qui doivent offrir un confort et un aménagement intérieur standing. Elles doivent être en accord avec les besoins et les attentes du chauffeur VTC et de ses clients.

L’achat d’une voiture de VTC est un investissement sur du long terme, il est important de faire un choix stratégique en fonction de son budget et de ses critères

Confort, économique, ou destiné à une clientèle prestigieuse, choisissez le véhicule le plus approprié à votre activité de chauffeur VTC.

Vous pouvez également opter pour le leasing VTC en location longue durée ou en location avec option d’achat.

Inscription au registre des VTC

Une fois que vous avez réussi votre examen VTC, créé votre entreprise, et vous êtes équipé d’un véhicule VTC conforme, vous devez faire les démarches pour obtenir le macaron VTC du registre des VTC

L’inscription au registre des VTC est obligatoire et à renouveler tous les 5 ans pour exercer son activité VTC. Le contraire est illégal et est sanctionné d’un an d’emprisonnement et de 15 000 € d’amende.

Le registre des VTC est un portail mis en place afin de s’inscrire, mettre à jour et renouveler son dossier d’exploitant. Les frais d’inscription, et de renouvellement, au registre VTC sont fixés à 170 €.

Comment s’inscrire au registre des VTC ?

Lors d’une première inscription au registre des VTC, vous devez fournir les documents suivants :

  • Une attestation d’assurance civile professionnelle 
  • Un extrait Kbis ou répertoire Siren
  • Copie de la carte grise 
  • Copie de la carte vtc

Selon votre situation, vous devez fournir soit :

  • Un justificatif de la garantie financière du véhicule de 1 500 € (si vous n’en êtes ni propriétaire, ni locataire de longue durée);
  • Un justificatif de la propriété du véhicule 
  • Justificatif de location de longue durée (de plus de 6 mois).

Le macaron VTC 

Chaque véhicule VTC doit obligatoirement afficher le macaron VTC :

  • à l’avant dans l’angle du pare-brise avant gauche 
  • à l’arrière dans l’angle du pare-brise arrière droit

Le macaron VTC indique le numéro d’inscription de l’entreprise au registre des VTC et le numéro d’immatriculation du véhicule. Il doit être bien visible du client de l’intérieur et de l’extérieur du véhicule.

Rejoindre une plateforme VTC

Pourquoi utiliser une application VTC ?

Les chauffeurs VTC ne peuvent pas récupérer des clients dans la rue sans avoir été préalablement réservés, c’est interdit, car ce monopole appartient au taxi. C’est pourquoi, lors du démarrage de son activité, il est fortement recommandé de rejoindre une ou des applications de mise en relation pour trouver ses clients. Au moins jusqu’à se constituer sa propre clientèle

Il faut prendre en compte qu’une commission revient aux plateformes à chaque course, c’est ce qui leur permet de générer leur chiffre d’affaires.

Ces applications permettent aux clients de trouver facilement et rapidement un VTC à tout moment et à tout endroit, c’est pour ça qu’elles sont appréciées du grand public. En effet, grâce à un smartphone, il est possible de géolocaliser la voiture la plus proche de soi pour la réserver. Les plateformes VTC ont donc un réel intérêt pour tout le monde.

Découvrez les meilleures applications VTC et les différents critères à prendre en compte pour choisir !

Selon Usine-digital, le nombre d’utilisateurs de VTC en France s’élève à 1,5 millions, dont 70 % d’entre eux se situent en région parisienne. 

Avec la diversification du secteur du VTC, plusieurs types de véhicules sont proposés sur les différentes plateformes selon les besoins du client : des vans, des motos, des voitures.

Comment choisir son application de VTC ? 

Depuis le lancement de ce concept en France, plusieurs entreprises de mise en contact entre un client et un chauffeur VTC ont été lancées. 

En tant que chauffeur privé, votre choix doit être judicieux concernant les conditions que chaque plateforme propose ainsi que la rémunération. Les éléments les plus importants à savoir :

  • Le montant de la commission qui revient à la plateforme après chaque course : généralement entre 15 % et 25 % du montant de la course. 
  • Le montant de la prise en charge : généralement 1,10 € 
  • Le prix par kilomètre : entre 1 € et 1,10 €, il varie selon plusieurs critères (les sites, type de véhicule, situation géographique…), n’hésitez pas à vous renseigner pour effectuer votre choix.
  • Le prix par minute : environ 0,30 € 

Source : Chauffeur VTC

Le conseil VTC REVOLYS
Pour générer un maximum de chiffre d’affaires en tant que chauffeur privé : n’hésitez pas à vous inscrire sur plusieurs plateformes VTC ! Découvrez dans cet article les applications VTC les plus utilisées par les chauffeurs privés. Avec de l’expérience, constituer votre propre clientèle et émancipez-vous des applications VTC.

Pour devenir chauffeur VTC, contactez-nous au 01 84 21 81 29 afin de passer une formation VTC à Cergy ou une formation VTC en ligne et de maximiser vos chances de réussite à l’examen VTC ! Une fois que vous aurez obtenu votre carte professionnelle VTC, vous pourrez créer votre société de chauffeur entrepreneur, et faire les démarches nécessaires pour exercer. Vous vous équiperez d’un véhicule VTC conforme et rejoindrez une plateforme de mise en relation pour démarrer vos premières courses.

Vous pouvez compter sur nos conseillers Revolys pour vous accompagner dans votre projet de VTC.

Rejoignez-nous sur Facebook pour retrouver l’actualité du secteur !