femme dans taxi

VTC vs Taxi, quelles sont les différences ?

Scheyma Revolys 2 août, 2021

Vous hésitez entre une formation VTC et une formation taxi ? La différence entre un chauffeur VTC et un taxi ne roule pas pour vous ? Pourtant, il y en a bien plusieurs ! Revolys vous aide à faire le point sur ces 2 professions afin de vous orienter.

Qu’est-ce qu’un VTC ? 

vtc

Un VTC est une Voiture de Transport avec Chauffeur (ou Véhicule de Tourisme avec Chauffeur). C’est un service de transport de personnes en voiture sur réservation uniquement. Il transporte donc les personnes d’un point A à un point B, avec un itinéraire préalablement défini. Le client choisit le lieu, la date et l’heure de sa réservation. 

Il existe également un service forfaitaire de mise à disposition d’un véhicule avec chauffeur pour une durée dépendante du client. Le chauffeur est à l’entière disposition de son client tout au long de la prestation qui peut durer une heure ou plusieurs jours.

Les chauffeurs peuvent rejoindre une application de mise en relation avec les clients tels que Uber, Bolt, Heetch, Free Now… qui sont les principales plateformes de courses VTC. Cependant, il faut prendre en compte qu’une commission revient à la plateforme à chaque course. Il est également possible de s’émanciper des applications et de se constituer une clientèle.

Pourquoi se lancer en tant que chauffeur VTC ? 

Une réorientation professionnelle, un complément de revenu, ou tout simplement l’envie de devenir indépendant peuvent être les principales raisons poussant à devenir VTC. De plus, l’obtention de la carte professionnelle pour accéder à ce métier est assez simple. L’un des points forts du métier est l’indépendance. Ce qui signifie qu’il est possible de travailler aux horaires et aux lieux souhaités.

Pour devenir chauffeur VTC, suivez notre guide complet.

Qu’est-ce qu’un taxi ? 

taxi

Un taxi est un véhicule de transport de personnes et de leurs bagages avec un chauffeur. Contrairement au chauffeur de véhicule de tourisme, les taxis sont autorisés à marauder sur la voie publique afin de trouver des clients et d’y stationner. Les courses ne sont donc pas planifiées. Il est possible de réserver un taxi, mais des frais supplémentaires peuvent être ajoutés. 

Le taxi est le moyen de transport public particulier le plus utilisé en France. 

La profession de taxi, réglementée par le ministère de l’Intérieur, est plus encadrée et strictement réglementée concernant le nombre de taxis, les tarifs, et les conditions d’exercice.

Les principales différences entre un VTC et un taxi

CritèresTAXIVTC
Nombre de chauffeurs en FranceOn compte 60 000 taxis, dont 18 000 exercent en Ile-De-France (soit 28%).
Les taxis sont 2 fois plus nombreux que les VTC. 

* Le Figaro en 2016 
Les chauffeurs VTC sont désormais plus de 30 000, avec une concentration de 19 000 en Ile-de-France, (soit 70%). 

* Ministère des Transports en 2018
Salaire des chauffeursDépend de son statut.      

– Salarié : gagne en moyenne 1 600/1 700 € par mois.

– Artisans : autour de 3 000 €  / 3 200 € par mois. 

– Locataire : autour de 1 500 € nets mensuels.
Dépendant de son nombre d’heures de travail et de ses charges, il peut donc être très variable.

Selon Uber, un chauffeur VTC gagnerait en moyenne 1 600 € nets par mois.
Il est possible de faire une simulation de revenu sur le site UBER.
Signe distinctif et type de véhicule – Voiture de 9 places maximum (chauffeur inclus)
  
Taximètre : compteur kilométrique

Bloc lumineux (rouge ou vert)

Le taximètre permet de calculer le montant de la course en fonction de la distance ou du temps passé à bord.
Au démarrage d’une course, le lumineux devient rouge et le taximètre commence à calculer.
– Voiture haut de gamme, discrète et sans signe distinctif

Véhicule répondant aux normes VTC

*Entre 4 et 9 places, chauffeur compris
*Moins de 6 ans
*Au moins 4 portes.
*Dimensions minimales de 4,50 m x 1,70 m.
*La puissance nette du moteur doit être supérieure ou égale à 84 kW.
Ces conditions ne s’appliquent pas aux véhicules hybrides et électriques.
TarificationTarifs réglementés, un barème est fixé chaque année.

Le client ne connaît pas le montant de la course avant la fin de celle-ci.
Il s’affiche sur le compteur, obligatoirement présent à bord. 
Le montant d’une course VTC est prédéfinie sur les applications de réservations.

Le prix est déterminé en fonction de la durée et de la distance d’une course. 

Des frais forfaitaires peuvent être ajoutés pour couvrir les coûts liés au fonctionnement, à la réglementation et à la sécurité, et les prix peuvent augmenter si la demande est supérieure à l’offre.

Il est possible d’estimer le prix d’une course.

Les différences pour devenir chauffeur VTC et taxi

Une formation pour se préparer à un examen et la délivrance d’une carte professionnelle peuvent être nécessaires pour exercer les 2 professions.

Cependant, les formalités d’obtention de cette carte ne sont pas tout à fait les mêmes. Devenir chauffeur VTC peut s’avérer être moins coûteux grâce à la dispense de la licence de taxi.
En effet, la principale différence réside dans la détention de  cette licence, également appelée “plaque de taxi”, dont les VTC sont exonérés.

CritèresTAXIVTC
Diplôme requisUne carte professionnelle délivrée par la Préfecture.
Prérequis à la formation
Permis hors période probatoire

Un casier judiciaire vierge

Une formation de secourisme (PSC1 ou SST)

– L’examen CCPCT *

Permis hors période probatoire 

Une attestation d’aptitude physique

Un casier judiciaire vierge

Attestation de réussite à l’examen VTC
Formation pour devenir chauffeurUne formation de taxi dans un centre de formation agréé, qui coûte environ 2 000 €.
Une formation de VTC  (70h ou 40h en cours du soir chez Revolys) ou une formation VTC en ligne dans un centre de formation agréé
Déroulé de la formation Géographiques

Culturels

Touristiques

Réglementation de sécurité routière

Droit du transport

Gestion d’entreprise

Sécurité routière

Français et anglais

Développement commercial VTC
Déroulé de l’examen de chauffeur – Examen théorique : test de connaissances sur les modules et sur la maîtrise du français et l’anglais (Cf. “déroulé de la formation”)

– Examen pratique :  parcours de simulation.

Organisé par la Chambre des Métiers de l’Artisanat (CMA), obtenir une moyenne d’au moins 12/20.

– Examen pratique : simulation de situation avec un jury de la CMA sur un véhicule double commande. Revolys vous propose un pack complet de la formation VTC avec un véhicule double commande

– Examen théorique : 5 matières dont 2 spécialisées VTC sous forme de QCM et de QCR. 
Prix d’entrée de l’activité
Coût de la licence très élevé, le prix varie entre 40 000€ à 300 000 € selon le vendeur, le lieu etc.

Coût faible de 170€ selon le Ministère de l’Intérieur, à renouveler tous les 5 ans. 
Statut du chauffeur
3 statuts possibles : 

Artisan (56%) : indépendant, ses bénéfices lui reviennent entièrement. Doit obligatoirement être propriétaire de sa licence. Il faut donc créer son entreprise artisanale et choisir le statut de son entreprise (EURL, SARL, SASU, etc.). Responsable de son véhicule, de son entretien et de son assurance.

Salarié(17%) : fait partie d’une entreprise de taxis, lié par un contrat de travail, ne possède pas de licence de taxi personnelle. Le salaire est fixe et un pourcentage de son chiffre d’affaires du mois est ajouté. 

Locataire (27%) : ses bénéfices lui reviennent entièrement, il n’a pas d’entretien de véhicule ni d’assurance à payer, ni de chômage.  
Auto-entrepreneur ou en SASU la plupart du temps. Autre statut possible: EURL, EIRL
Obligations du chauffeur
La licence de taxi ( “plaque de taxi”) : la licence d’autorisation de stationnement ADS qui permet de stationner sur les places réservées aux taxis. 

Valable 5 ans et doit être renouvelée 3 mois avant la fin de sa validité.

3 façons de se la procurer : 

– L’acheter à un autre taxi, le plus courant et le plus rapide. 

– La demander gratuitement à la mairie, ce qui peut prendre des années.

– La louer mensuellement à une entreprise.

Le prix dépend de l’entreprise. À Paris, la moyenne est de 3 500 €.
– S’équiper d’un véhicule répondant aux normes VTC 

– Assurance civile professionnelle. 

– Renouveler sa carte pro VTC avec une formation continue VTC tous les 5 ans 

– Pas de licence taxi, donc pas le droit de stationner sur la voie publique, ni de prendre les voies taxis.

Le financement des formations VTC ou de taxi peut être pris en charge par Pôle Emploi ou encore par le Compte Personnel de Formation (CPF) si les fonds sont suffisants.

Vous êtes intéressé par la formation VTC ? Prenez RDV avec notre conseillère !

Pour conclure, vous avez pu voir que ces deux professions, proposant un service similaire, celui du transport de personnes, sont assez différentes. Non seulement d’un point de vue expérience client, mais également dans l’accès aux métiers. 

Un chauffeur taxi doit posséder une licence ADS assez onéreuse mais qui accorde le droit à la maraude et au stationnement tandis que le chauffeur VTC n’a pas obligation de se munir de cette licence, mais ses droits sont plus restreints qu’un taxi. En tant que client, il est possible de monter dans un véhicule de transport avec chauffeur uniquement sur réservation, alors que le taxi peut être appelé dans la rue. 
Pour tout complément d’information, n’hésitez pas à échanger avec nos conseillers Revolys sur un projet de formation VTC en ligne ou une formation VTC à Cergy.

Rejoignez-nous sur Facebook et Instagram pour retrouver l’actualité du secteur !